GNU/Linux, mon amour

J’ai commencé comme 95% du commun des mortels ( j’exagère peut-être, mais si peu ) à découvrir l’informatique avec un système d’exploitation Windows, d’ailleurs la plupart du temps quand vous acheter un PC, on ne vous donne pas trop le choix et souvent il est installé d’office. Puis à force d’avoir des bugs et de devoir formater et réinstaller mon système et les pilotes, j’en ai eu marre. Surtout, j’en avais marre de devoir acheter des applications, comme Nero à l’époque pour graver un disque. Maintenant, les logiciels libres se sont bien développés, même pour Windows et c’est plus simple, quoique j’ai eu en horreur de devoir toujours me battre sur la guerre que se font les logiciels entre eux, et avec Windows on est toujours bombardé de publicité et de conseils, il faut le reconnaître.

Je suis passé à GNU/Linux, et depuis je n’en ai pas démordu. Ma première distribution que j’ai installé était une openSuse,
elle m’a ravi, puis un peu frustré par la suite. Puis, j’ai essayé Ubuntu et ensuite Mandriva ( dont actuellement il y a un fork , une très intéressante distribution que j’utilise Mageia ). Je n’ai plus jamais perdu mes données et je vous assure que la stabilité d’un environnement GNU/Linux, c’est autre chose. Il m’a fallu apprendre à m’en servir et parfois on fait des bêtises, comme rajouter trop de dépôts et se retrouver avec des problèmes de dépendances, mais on finit par résoudre la plupart des problèmes.

Ensuite, j’ai installé une Debian qui est la mère de bien des distributions et réputée pour sa stabilité et sa documentation très fournie ( d’ailleurs, j’ai toujours une Debian au chaud installée sur un ordi ! ). Puis des distributions particulières pour enregistrer de la musique ou faire du montage vidéo avec Ubuntu Studio, DreamStudio, ou AVLinux , car je suis musicien et j’ai envie de faire de l’animation.

Puis j’ai découvert des distributions 100% libres depuis peu, et je les utilisent le plus possible par militantisme. Pour l’instant j’utilise Trisquel ( je la conseille pour des débutants) et Parabola ( pour des plus avertis ). Elles sont très belles, mais cette liberté à un prix, car elles sont pures et refusent toutes licences propriétaire, et tout pilotes matériel propriétaire. Donc vous ne pouvez pas avoir de plugin flash-player par exemple, mais il y a des alternatives, même si je n’arrives pas à tout voir, je vois quand même la plupart des vidéos sur le net avec.

Sinon, il y a aussi des distributions légères que j’essaie parfois pour restaurer de vieux ordinausores et qui leur donne une seconde vie. Il y a Zenwalk qui est très chouette ou Toutou Linux En ce moment, j’ai découvert Emmabüntus, une distribution étique et solidaire, puis HandyLinux (projet plus vraiment maintenu mais remplacé par  DFLinux) toutes les deux vraiment bien pour des grands débutants sur le monde de Linux !

La richesse du monde de Linux peut paraître déroutante, mais c’est son atout aussi. J’aime cette diversité et il ne faut pas hésiter à tester et découvrir des distributions pour trouver celle qui vous convient. Bien sûr, je reviendrai sur ses distributions de manière détaillée pour expliquer plus en détail leurs atouts et leurs inconvénients.

Liste des distributions Linux