Mageia 4 est sortie

J’utilisais déjà Mageia 3 et une icône est apparue pour me proposer une mise à jour de la distribution.

Chouette, je l’attendais impatiemment. C’est toujours très délicat suivant les configurations que l’on a fait auparavant, mais je me suis lancé.
Après quelques heures de téléchargements de paquets, je me suis retrouvé avec une erreur de dépendances, mais j’ai continué quand même. J’ai pu redémarré, mais avec quelques erreurs, entre autre l’icône de mise à jour de la distribution qui persistait et un gestionnaire de paquets Apper qui me proposait des mises à jour.

je pense que j’aurais pu insister et régler le problème, mais je me suis découragé et j’ai décidé de télécharger l’image  boot.iso ( CD d’instalation filaire) d’installation pour en refaire une bien propre, surtout que j’avais pas mal bidouillé sur l’ancienne.
J’ai pris une image d’installation très légère qui boot avec un minimum et qui installe tout en ligne. L’installation c’est bien passée, j’ai pensé à bien mettre mon utilisateur avec un identifiant (UID) de 1000 et un groupe (GID) de 1000 aussi pour pouvoir avoir accès à mes dossiers avec des permissions d’écriture depuis des distributions basée sur Debian installée à côté.
Elle est toute belle Mageia 4, bravo aux développeurs de cette distribution qui donnent beaucoup de leur temps bénévolement, ça vaut le coup d’aider ce projet. Elle a une très belle interface de KDE, même si KDE peut être moins robuste que GNOME, en espérant que l’évolution du bureau KDE ne va pas être une source de buggs ! Ceci dit, rien n’empêche d’installer une Mageia avec un bureau GNOME, bien sûr.

mageia3-300x168

mageia2-300x168

mageia1-300x168