Framasphère ou Diaspora*

J’avais auparavant trouvé un réseau social, Changebook qui pouvait être une alternative à Facebook, respectant mieux nos données, mais très militant. Même si je l’utilise toujours, il reste très voué exclusivement à du militantisme (de gauche).

Je suis ravi d’avoir découvert la Framasphère*,  un réseau social mis en place par Framasoft que je soutiens. Basé sur Diaspora*,  on y retrouve une communauté vivante avec des débats de société ou autour du logiciel libre,  des partages et des réflexions intéressantes.  Depuis que je me suis inscrit, je trouve beaucoup d’infos et de liens qui m’ont intéressés. Du coup j’ai rajouté une extension de WordPress pour que les publications de ce site soient liées à ce réseau. La magie de Diaspora*, c’est que ce logiciel est libre et que vous pouvez très bien créer votre propre  réseau Diaspora sur un serveur, l’idée ainsi de décentraliser le net restant une garantie de ne pas laisser des géants monopoliser un service.

Je trouve tellement évident d’éviter Facebook, que je suis exaspéré de ne pas arriver à convaincre des amis et des proches… Ils ont tellement intégré cette habitude, que même en sachant pertinemment le danger de divulguer ses données à ce logiciel tout puissant, ils continuent à se trouver des raisons pour continuer à communiquer au travers de cette plateforme… Mais ce qui me dégoûte le plus, c’est de savoir qu’en l’utilisant on lui donne toujours plus de pouvoir ! Évidemment que les outils de Google, Facebook et Twitter sont agréables à utiliser, mais les conséquences de l’enrichissement de ces sociétés et le pouvoir qu’elles ont entre leur main devrait être suffisant pour refuser d’y adhérer.

 

 

Enfin, un réseau social qui me convient.

Imaginez un équivalent de Facebook, mais sans publicité et qui soit  respectueux de vos données, sachant que Facebook génère des milliards de bénéfices en utilisant vos données pour les revendre à des publicitaires ! C’est tout de  même révoltant.

Je connaissais  déjà Jappix qui est pas mal aussi, mais qui n’est pas aussi agréable que Facebook.

Je viens de découvrir Changebook et j’en suis ravi. Bon, c’est très militant et activiste plutôt à gauche, mais tant mieux, je me sens plus à l’aise dans cet univers et c’est peut-être le moment de changer le monde, alors essayez ! L’initiative est venue d’une partie de la rédaction de Actalutte, « un journal Web donnant la parole à toutes les luttes sociales et politiques ».  Ce réseau social se veut auto-géré par les utilisateurs, il utilise parfois mumble (Programme de communication vocale de haute qualité, normalement utilisé pour les jeux en réseau) pour des conférences sur différents thèmes.

Depuis peu, je découvre aussi un autre réseau social, moins politique que Changebook ou plus généraliste mais aussi militant , la Framasphère (Diaspora*).