La liste des outils libres de Framasoft s’agrandit !

Framasoft continue assiduement son projet de dégooglisation de l’internet en mettant à disposition 6 nouveaux services pour atteindre 30 nouveaux services alternatifs aux produits de google & co.

degooglisons l'internetVous pouvez maintenant découvrir, tester et adopter :

  • Framalistes (ouvert le lundi 3 octobre) : cet outil qui repose sur le logiciel Sympa vous permettra de créer vos listes de diffusions, d’échanger des emails et de quitter Yahoo Groups et Google Groups !
  • Framanotes (ouvert le mardi 4 octobre) : installez les applications Turtl, connectez-les à notre serveur pour créer, conserver et chiffrer vos notes, images, fichiers, marque-pages sur des tableaux… voire les partager avec d’autres ; et ainsi quitter en groupe Evernote !
  • Framaforms (ouvert le mercredi 5 octobre) : basé sur Drupal et Webforms, il vous permettra de créer rapidement des formulaires pour votre doctorat, vos contributeurs ou votre site Web sans livrer les réponses des participants à Google Forms.
  • Framatalk (ouvert le jeudi 6 octobre) : avec Jitsi Meet installé sur nos serveurs, vous pourrez créer en deux clics une conversation audio ou vidéo, voire une conférence (si votre connexion le permet) et vous défaire peu à peu de Discord ou du Skype de Microsoft. L’affreux verbe « skaïper » deviendra enfin un mauvais souvenir.
  • Framagenda (ouvert le vendredi 7 octobre) : nous avons amélioré pour vous le code de l’application « calendar » de ownCloud/Nextcloud, afin que vos agendas, contacts, rendez-vous, et plannings puissent être affichés, devenir publics, semi-publics ou complètement privés… Fini l’espionnage par Google/Apple/Microsoft Agenda.
  • MyFrama (ouvert le lundi 10 octobre). Basé sur Shaarli, il s’agit d’un récolteur/trieur d’adresses Web (à la Del.icio.us) bidouillé pour vous afin qu’il classe automatiquement les adresses de leurs services que vous y ajouterez. Avec un seul compte, vous pourrez remettre une dose de cathédrale dans ce bazar et retrouver aisément les services que vous utilisez.

Soutenons les!

Franchement, il nous font rêver ! Le plus logique encore serait de passer le pas d’héberger soi-même ces applications (celles dont a besoin), ils donnent toutes les explications pour le faire. Car n’oublions pas que leur but n’est pas de remplacer les outils google, mais de nous montrer que les alternatives libres existent et aussi de nous donner les clés pour les utilisées.

Samedi 12 Novembre Après-midi Libre

Bonjour,

Après une longue période d’inactivité, nous reprenons des rencontres du libre en changeant de jour. Nous allons essayer de se retrouver le samedi après-midi de 14h00 à 17h00 au Bar L’Estaminet (salle du haut) à Lamastre pour se rencontrer, découvrir les logiciels libres, obtenir de l’aide, échanger et partager autour du logiciel libre et de GNU/Linux.

CHAQUE DEUXIÈME SAMEDI DU MOIS de 14h00 à 17H00 à L’ESTAMINET, LAMASTRE

Pour se rencontrer entre utilisateurs de GNU/Linux ou pour découvrir et comprendre l’enjeu et les possibilités des logiciels libres.

Venez, pour :

    • une réponse à vos questions
    • pour approfondir ou échanger vos connaissances
    • pour essayer un environnement GNU/linux ou RaspberryPi
    • pour faire une installation sur votre ordinateur si vous voulez découvrir ce merveilleux système d’exploitation(sous condition d’avoir effectuer une sauvegarde de vos fichiers au préalable)
    • pour proposer un thème à travailler, si vous désirez maîtriser un thème en particulier.

Nous pourrons proposer des ateliers, si vous avez des suggestions, venez les proposer. Le but est de s’entraider, de contribuer, d’échanger, car c’est la philosophie du logiciel libre.

Amenez vos ordinateurs, nous aurons une connexion Wifi…

openstreetmap-estaminet

 

Librement.

Les cahiers du débutant Debian, une ressource à connaître

Une superbe initiative pour aider les débutants à l’installation et la prise en main d’un système Debian Stable « Jessie », avec plein de tutoriels, pour les nuls comme pour ceux qui veulent aller plus loin, les cahiers du débutant Debian sont à consommer sans modération. Vous pouvez les consulter en ligne ou les télécharger. Un très bon outil et on peut en féliciter les auteurs pour ce gros travail.capture_cahier-debutant-debian

Condoléances à Ian Murdock, créateur de Debian

Triste nouvelle pour ce début d’année, Ian Murdock, le fondateur du projet Debian, une organisation communautaire dont le but est de développer des systèmes d’exploitation basés uniquement sur des logiciels libres est mort après une histoire douteuse de violences policières…

Debian a tenu à lui rendre un dernier hommage en publiant le message suivant sur son blog : « Ian s’était concentré sur la création d’une distribution et d’une culture de communauté qui prendrait les bonnes décisions aussi bien du point de vue éthique que du point de vue technique. Publier seulement lorsque c’est prêt et une position ferme du projet sur la liberté du logiciel sont les règles d’or dans le monde du logiciel libre et à source ouverte. L’attachement à bien faire de Ian a guidé son travail aussi bien dans Debian que les années suivantes, œuvrant toujours pour le meilleur avenir possible. Le rêve de Ian se perpétue, la communauté Debian demeure incroyablement active, avec des milliers de développeurs travaillant un nombre incalculable d’heures pour offrir au monde un système d’exploitation stable et sûr. »

Je suis profondément touché par cette nouvelle, comme sûrement des millions d’utilisateurs et de développeurs de  Debian. De plus, les raisons de son décès ne sont pas très claires…

http://www.liberation.fr/futurs/2015/12/31/ian-murdock-pilier-du-logiciel-libre-est-mort_1423760

La distribution Debian a une charte éthique qui est fondamentale selon mes convictions : Le contrat social Debian

La prononciation officielle de Debian est « déb-yann ». Le nom tire son origine des prénoms du créateur de Debian, Ian Murdock, et de son épouse, Debra, cela m’a toujours ému.

Je ne comprend pas bien ce qui est arrivé à cet homme si brillant qui a tant contribué et qui nous a laissé un si bel outil universel… Décidément, ce monde est brutal et semble partir à la dérive…

apt-get peace love freedom

 

Récapitulatifs des Soirées Libres, libérez vos ordinateurs !

Jamais entendu parler de Linux ? Envie d’en savoir plus ?

CHAQUE DEUXIÈME VENDREDI DU MOIS de 19h00 à 23h30 à L’ESTAMINET, LAMASTRE

IMPORTANT : Nous allons continuer, mais en changeant le créneau des horaires, désormais nous organiseront des Après-midi Libre GNU/Linux, ceci dès le Vendredi 11 Mars.

Pour se rencontrer entre utilisateurs de GNU/Linux ou pour découvrir et comprendre l’enjeu et les possibilités des logiciels libres.

Venez, pour :

  • une réponse à vos questions
  • pour approfondir ou échanger vos connaissances
  • pour essayer un environnement GNU/linux ou RaspberryPi
  • pour faire une installation sur votre ordinateur si vous voulez découvrir ce merveilleux système d’exploitation (sous condition d’avoir effectuer une sauvegarde de vos fichiers au préalable)
  • pour proposer un thème à travailler, si vous désirez maîtriser un thème en particulier.

Nous pourrons proposer des ateliers, si vous avez des suggestions, venez les proposer. Le but est de s’entraider, de contribuer, d’échanger, car c’est la philosophie du logiciel libre.

Amenez vos ordinateurs, nous aurons une connexion Wifi…

Soirée du VENDREDI 11 DÉCEMBRE 2015 de 19h00 à 23h30 à L’ESTAMINET, LAMASTRE
Première rencontre dans ce lieu. Nous nous sommes rencontrés et parler un peu de nos envies : apprendre comment sécuriser son ordinateur pour certains, à mieux connaître comment fonctionne les dépôts et les mises à jours, apprendre les commandes bash de base pour naviguer dans un shell, découvrir des logiciels de graphisme pour être créatif, découvrir un peu les possibilités d’un Raspberry.
Une personne est venue pour upgrader sa version precise(12.04) de Emmabuntüs vers trusthy(14.04)

Soirée du VENDREDI 8 Janvier 2015 de 19h00 à 23h30 à L’ESTAMINET, LAMASTRE
Nous étions moins nombreux, c’était tôt dans ce début d’année. Quelqu’un est venu pour upgrader sa version precise(12.04) de Emmabuntüs vers trusthy(14.04), une autre personne a eu droit à une installation de Handylinux version 2.2 (Debian Jessie) sur un vieux portable avec pas beaucoup de ram, je suis toujours bluffé sur comment on redonne un second souffle à de vielles machines avec cette géniale distribution.
Puis on a peiné un peu à trouver comment faire marcher une enceinte en Bluethoot sur un portable avec Debian, mais on y est arrivé…
On s’est fixé comme objectif d’initier aux commandes shells de Linux ceux qui en ont envie et de tester des images pour le Raspberry, Pidora déjà puisque nous avons un connaisseur de Fedora.

Et bien sûr, tous les curieux sont bienvenus ou ceux qui ont envie de faire une installation sur leur ordinateurs.

Prochaine Soirée le VENDREDI 12 Février 2015 de 19h00 à 23h30 à L’ESTAMINET, LAMASTRE
ANNULATION,
ce vendredi 12 février le Bar Estaminet sera Fermé

11 déc : Soirée Libre à Lamastre

ATTENTION : La soirée prévu vendredi 27 novembre est reporté à vendredi 11 décembre !

VENDREDI 11 DÉCEMBRE de 19h00 à 23h30 à L’ÉSTAMINET, Soirée Libre

Jamais entendu parler de Linux ? Envie d’en savoir plus ?
Pour se rencontrer entre utilisateurs de GNU/Linux ou pour découvrir et comprendre l’enjeu et les possibilités des logiciels libres.
Venez, pour :

    • une réponse à vos questions
    • pour approfondir ou échanger vos connaissances
    • pour essayer un environnement GNU/linux ou RaspberryPi
    • pour faire une installation sur votre ordinateur si vous voulez découvrir ce merveilleux système d’exploitation(sous condition d’avoir effectuer une sauvegarde de vos fichiers au préalable)
    • pour proposer un thème à travailler, si vous désirez maîtriser un thème en particulier.

Nous pourrons proposer des ateliers, si vous avez des suggestions, venez les proposer.
Le but est de s’entraider, de contribuer, d’échanger, car c’est la philosophie du logiciel libre.
Amenez vos ordinateurs, nous aurons une connexion Wifi…

Jerry Do It

Je me suis passionné pour les Jerry après avoir rencontré la communauté Emmabuntüs et j’en ai monté quelques uns avec des ordinateurs récupérés et un peu de bidouille. J’adore le concept, d’ailleurs j’espère créer un atelier pour initier à cet revalorisation ludique de vieux ordinateurs.

Atelier JerryCan

Un atelier pour fabriquer un ordinateur avec des pièces mises au rebut, pour leur donner une seconde vie.

adoptez un jerry
Pour qui ?

jeunes (à partir de 10 ans),
adultes,
bénévoles d’associations qui travaillent dans l’humanitaire ou autre.

Projet :
Recherche de partenaires d’activités, institutions,
Demander autour qui peut être intéressé par cette initiative,
Démarcher auprès des ressourceries, le déchetteries, les associations, des éventuels boîtes qui rénovent leur matériels informatique.  Récupérer du matériel :

  • Jerricans
  • Cartes mères, cartes graphiques, mémoires ram, câbles, disques dur, alimentations
  • fer à souder,
  • bambous
  • fermeture éclair
  • de quoi percer le bidon (une pointeau)
  •  cutter
  •  scie à métaux
  •  chambre à air
  • et toutes autres idées créatrices, car aucun JerryCan ne se ressemble.
  • Nota, ce qui reste à acheter parfois : L’élastique, le fil à coudre, la fermeture éclair, (éventuellement un disque dur même d’occasion si ceux de récup’ sont trop fatigués)…

L’idéal c’est que cela ne coûte rien et d’offrir les réalisations à une ou des associations.
La construction se fera en trois étapes, (à suivre)

Déroulement de l’activité :
Un diaporama très explicite pour résumé les besoins, possibilités et étapes en suivant ce lien : Build a Jerrycan Computer

pièces nécessaires

Quelques liens indispensables aussi :
How to make a Jerry
Jerry Do It Together

Étapes :
1. Tester des composants informatiques, découpe et préparation du jerrycan
2. assemblage et customisation
3. Installation d’un système d’exploitation et des logiciels

Liens :
http://youandjerrycan.org/
http://www.adoptajerry.cc/build
http://framablog.org/2013/10/07/emmabuntus­plus­qu­une­distribution­linux/

Pourquoi ?

Un atelier Jerry permet à tous de découvrir comment fonctionne un ordinateur de manière amusante. Les participants prennent conscience qu’un
ordinateur n’est pas qu’une boite noire. On peut récupérer ces vielles pièces et redonner vie à un ordinateur destiné à la casse !
Car l’idée du Jerry est de lutter contre le gaspillage accéléré de tous ces composants informatiques qui sont une tragédie pour les pays qui récupère nos
déchets ainsi que l’impact sur le réchauffement climatique quand ceux­ci sont brûlés à très haute température.
Puis la lutte contre l’obsolescence, car on arrive à obtenir un ordinateur de bureau assez performant pour faire de la bureautique et gérer quelques médias
ou bien faire un serveur assez correct avec des pièces jetées.

J’en ai fabriqué deux, j’attends de les customiser un peu pour qu’ils soient beaux. Et j’organiserai sûrement des ateliers Jerry, soit avec des écoles ou  public pour des associations à l’avenir…

Love Jerry

Debian 8, nom de code Jessie

Elle est arrivée la nouvelle version stable si attendue de Debian, pourtant des rumeurs courraient sur le net d’un éventuel retard pour corriger des bugs… Cela fait déjà deux mois que je la teste (avec la version bétâ de Handylinux) et je n’ai pas eu gros soucis.  Jessie est un nom qui fait référence au personnage de la cow girl apparue dans l’animation de Toy Story2.

L’ordi démarre au quart de tour et s’éteint très vite aussi, sans être ultra-compétant, mais par intuition, je dirais que c’est depuis l’arrivée de systemd dans le kernel. Il y a une grande polémique autour de ce choix d’intégrer systemd dans le kernel de la plupart des grandes distributions et beaucoup de mécontents qui redoutent de ne plus pouvoir avoir accès aux messages d’erreurs dans les logs du système d’un serveur. Il y une petite solution ici, si elle est encore valable pour les aventuriers : How_to_remove_systemd_from_a_Debian_jessie/sid_installation            

D’ailleurs, la communauté en est arrivée à se diviser et certains mécontents ont créé une distribution nommée Devian, mais je ne sais pas encore ce que va donner ce projet.

Certains utilisateurs qui découvrent Debian sont dérouter de ne pas trouver le sempiternel Firefox et Thunderbird de la suite mozilla, ils sont remplacés par Iceweasel et Icedove, des forks de ces logiciels, se sont exactement les mêmes avec une autre icône pour des raisons de droits propriétaires des icônes de Firefox et Thunderbird. Et oui, Debian est très attachée aux libertés, voir le contrat social de Debian :

J’utilise aussi avec bonheur Jessie, la bienvenue qui fait des émules avec deux autres distributions, Handylinux qui décidément est celle que j’utilise le plus avec sa communauté très riche et attentionnée et depuis peu avec LMDE (LinuxMintDebianEdition) que je découvre avec sa version Beasty basée sur Debian Jessie aussi et un cycle de semi-rolling-release pour cette distribution particulière, très élégante.  Et bien sûr, je vais upgrader ma version de Debian Wheezy vers la nouvelle Jessie, car une pure Debian, c’est un régal, une pièce d’orfèvre dans sa collection, quand on pense à la quantité de distributions qui se servent de ses dépôts (dont Ubuntu),  il ne faut pas oublier qu’elle est à la source, à l’origine de cette profusion de créativité !

Handylinux V2.0, un vrai bonheur :

Capture d'écran - 27042015 - 07:47:28

 

 

Framasphère ou Diaspora*

J’avais auparavant trouvé un réseau social, Changebook qui pouvait être une alternative à Facebook, respectant mieux nos données, mais très militant. Même si je l’utilise toujours, il reste très voué exclusivement à du militantisme (de gauche).

Je suis ravi d’avoir découvert la Framasphère*,  un réseau social mis en place par Framasoft que je soutiens. Basé sur Diaspora*,  on y retrouve une communauté vivante avec des débats de société ou autour du logiciel libre,  des partages et des réflexions intéressantes.  Depuis que je me suis inscrit, je trouve beaucoup d’infos et de liens qui m’ont intéressés. Du coup j’ai rajouté une extension de WordPress pour que les publications de ce site soient liées à ce réseau. La magie de Diaspora*, c’est que ce logiciel est libre et que vous pouvez très bien créer votre propre  réseau Diaspora sur un serveur, l’idée ainsi de décentraliser le net restant une garantie de ne pas laisser des géants monopoliser un service.

Je trouve tellement évident d’éviter Facebook, que je suis exaspéré de ne pas arriver à convaincre des amis et des proches… Ils ont tellement intégré cette habitude, que même en sachant pertinemment le danger de divulguer ses données à ce logiciel tout puissant, ils continuent à se trouver des raisons pour continuer à communiquer au travers de cette plateforme… Mais ce qui me dégoûte le plus, c’est de savoir qu’en l’utilisant on lui donne toujours plus de pouvoir ! Évidemment que les outils de Google, Facebook et Twitter sont agréables à utiliser, mais les conséquences de l’enrichissement de ces sociétés et le pouvoir qu’elles ont entre leur main devrait être suffisant pour refuser d’y adhérer.