Multiboot

Une petite astuce pour installer plusieurs distributions sur un PC sans avoir trop de soucis avec le démarrage Grub ( je ne parle pas du cas d’un nouvel ordinateur avec un boot UEFI).

(Post Scriptum : Depuis les nouvelles vesions de grub, j’ai bien peur que ça ne marche plus, avec une Debian Jessie,  j’ai du laisser le os-prober configurer le grub)

Par défaut, le chargeur de démarrage d’une distribution est configuré pour rechercher et ajouter automatiquement le noyau Linux de toutes les distributions à l’entrée de démarrage. Cette fonction ajoute des menus de démarrage impossibles à déverrouiller car elle détecte le FS racine d’autres systèmes d’exploitation de manière incorrecte. Ma manière de contourner ce défaut est d’installer une distribution qui installera le Grub de démarrage sur le MBR, donc à la racine du disque ou elle est installée (comme par défaut), mais une fois cette distribution démarrée, je lui empêche cet ajout automatique de l’entrée de démarrage avec cette commande en ouvrant un terminal :

$ sudo chmod -x /etc/grub.d/30_os-prober

ou si vous n’avez pas les permissions sudo, alors après être passé en root (avec la commande su suivie du mot de passe root)

# chmod -x /etc/grub.d/30_os-prober

Ensuite, avant d’installer les autres distributions, pensez à formater une grande partition en partition étendue avec Gparted, sachant que vous ne pouvez utiliser que 4 partitions primaires avec certains bios. Ensuite vous pourrez installer autant de distributions que vous voulez à l’intérieur de cette partition étendue. Pour les nouvelles installations, vous installerez le Grub de démarrage sur la partition racine ( / ) et faites attention à certaines étapes de l’installation pour que la distribution ne fasse pas la même erreur de chercher les entrées d’autres distributions. Une nouvelle distribution ainsi installée ne sera pas tout de suite reconnue au redémarrage après la manipulations que nous avons fait auparavant, ne vous inquiétez pas, j’explique ensuite comment nous allons éditer ces entrées.

Pour OpenSuse, quand vous atteignez l’écran Installation Settings, cliquez sur Booting(demarrage) (en vert) pour ouvrir Boot Loader Settings (paramètres du chargeur de démarrage). A la page Boot Loader Settings, cliquez sur l’onglet Boot Loader Installation. Sous l’emplacement du chargeur de démarrage, cochez « Boot from partition racine ». Décochez toutes les autres options. Cliquez sur Boot Loader Options à la page Boot Loader Setting pour ouvrir la page Boot Loader Option. Ici, au menu Boot, décochez « Write generic Boot order to MBR ». Laissez les autres options à leurs valeurs par défaut. Cliquez sur OK pour appliquer les modifications.

Pour Mageia ou Mandriva, poursuivez l’installation jusqu’à l’étape Summary (résumé). Cliquez sur le bouton Configure présent après le texte « Bootloader – grubgraphic on /dev/sda ». Page Main Options, ici, définissez le dispositif de démarrage en tant que périphérique racine (la partition montée en tant que » / »).  Cliquez sur Next(suivant), supprimez toute entrée liée à d’autres distributions Linux.  Vous pouvez procéder au reste de l’installation.

Pour ArchLinux, vous pouvez installer le grub de démarrage sur la partition racine avec la commande :

# grub-install /dev/sdax

ou sdax correspond à la partition / de l’installation…
Bref, à chaque fois qu’une nouvelle distribution est installée ou quand elles sont toutes installées, on passe à l’étape d’éditer les entrées de démarrage.  Une fois démarré sur la première distribution qui démarre sur le MBR, on ajoute les entrées de chargeur de chaînes aux systèmes d’exploitation installés en ouvrant le fichier /etc/grub.d/40_custom avec la commande :

$ sudo gedit /etc/grub.d/40_custom

ou

# gedit /etc/grub.d/40_custom

(ici j’ai utiliser gedit comme éditeur de texte, mais cela peut être nano ou leafpad)

Exemple d’édition de ce fichier :

menuentry « openSUSE Linux Loader » {
set root=(hd0,7)
chainloder +1
}

menuentry « Mandriva Linux Loader {
set root=(hd0,8)
chainloader +1
}

menuentry « Windows Loader » {
set root=(hd0,1)
chainloader +1
}
Ici, prenez en compte que hd0,1 correspond à sda1.  à chaque fois vous devez tomber sur la partition « / » du système d’exploitation que vous éditez. Ensuite avant de redémarrer, il vous faut mettre à jour le grub avec cette commande :

$ sudo update-grub

ou

# update-grub

Vous n’avez plus qu’à redémarrer et tester,  j’ai un PC avec 8 distributions installées avec ce système, je l’aime bien car je retrouve les grub de démarrage de chaque distribution. Cela permet d’en tester plusieurs. Ceci dit c’est lourd de maintenir autant de distributions…

Librement

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *