Jerry Do It

Je me suis passionné pour les Jerry après avoir rencontré la communauté Emmabuntüs et j’en ai monté quelques uns avec des ordinateurs récupérés et un peu de bidouille. J’adore le concept, d’ailleurs j’espère créer un atelier pour initier à cet revalorisation ludique de vieux ordinateurs.

Atelier JerryCan

Un atelier pour fabriquer un ordinateur avec des pièces mises au rebut, pour leur donner une seconde vie.

adoptez un jerry
Pour qui ?

jeunes (à partir de 10 ans),
adultes,
bénévoles d’associations qui travaillent dans l’humanitaire ou autre.

Projet :
Recherche de partenaires d’activités, institutions,
Demander autour qui peut être intéressé par cette initiative,
Démarcher auprès des ressourceries, le déchetteries, les associations, des éventuels boîtes qui rénovent leur matériels informatique.  Récupérer du matériel :

  • Jerricans
  • Cartes mères, cartes graphiques, mémoires ram, câbles, disques dur, alimentations
  • fer à souder,
  • bambous
  • fermeture éclair
  • de quoi percer le bidon (une pointeau)
  •  cutter
  •  scie à métaux
  •  chambre à air
  • et toutes autres idées créatrices, car aucun JerryCan ne se ressemble.
  • Nota, ce qui reste à acheter parfois : L’élastique, le fil à coudre, la fermeture éclair, (éventuellement un disque dur même d’occasion si ceux de récup’ sont trop fatigués)…

L’idéal c’est que cela ne coûte rien et d’offrir les réalisations à une ou des associations.
La construction se fera en trois étapes, (à suivre)

Déroulement de l’activité :
Un diaporama très explicite pour résumé les besoins, possibilités et étapes en suivant ce lien : Build a Jerrycan Computer

pièces nécessaires

Quelques liens indispensables aussi :
How to make a Jerry
Jerry Do It Together

Étapes :
1. Tester des composants informatiques, découpe et préparation du jerrycan
2. assemblage et customisation
3. Installation d’un système d’exploitation et des logiciels

Liens :
http://youandjerrycan.org/
http://www.adoptajerry.cc/build
http://framablog.org/2013/10/07/emmabuntus­plus­qu­une­distribution­linux/

Pourquoi ?

Un atelier Jerry permet à tous de découvrir comment fonctionne un ordinateur de manière amusante. Les participants prennent conscience qu’un
ordinateur n’est pas qu’une boite noire. On peut récupérer ces vielles pièces et redonner vie à un ordinateur destiné à la casse !
Car l’idée du Jerry est de lutter contre le gaspillage accéléré de tous ces composants informatiques qui sont une tragédie pour les pays qui récupère nos
déchets ainsi que l’impact sur le réchauffement climatique quand ceux­ci sont brûlés à très haute température.
Puis la lutte contre l’obsolescence, car on arrive à obtenir un ordinateur de bureau assez performant pour faire de la bureautique et gérer quelques médias
ou bien faire un serveur assez correct avec des pièces jetées.

J’en ai fabriqué deux, j’attends de les customiser un peu pour qu’ils soient beaux. Et j’organiserai sûrement des ateliers Jerry, soit avec des écoles ou  public pour des associations à l’avenir…

Love Jerry

Fêtons les 30 ans de la FSF, « Osez la version 7.0 »

Bonjour,
Voici un projet pour fêter les 30 ans de la Free Software Foundation et l’occasion de se rencontrer pour débuter des activités au cours de l’année…

Fêtons les 30 ans de la FSF (Free Software Foundation)

La FSF (Free Software Foundation) va fêter ses 30 ans d’existence le 3 0ctobre 2015, c’est l’occasion cette année de rappeler quels ont été les enjeux qu’elle a défendu, tout ce qui a été développé grâce à son intervention, car le logiciel libre et la licence libre a permis une évolution incontestable des outils numériques et d’internet.

Pourtant sa présence reste méconnue encore par une majorité du grand public et pas toujours bien compris.

Qui sommes nous ?

Notre association Linux07 a pour objet :
« promouvoir et découvrir la culture et l’utilisation des logiciels libres et des systèmes d’exploitations GNU/Linux auprès du public et des institutions comme les bibliothèques, centre multi-médias, écoles, mairies; ainsi que la mise à disposition et les apprentissages des outils numériques libres. »

Nous ne sommes que des personnes qui désirent promouvoir et défendre le logiciel libre, comme le fait l’APRIL  et la FSF , comme le font de nombreuses associations partout en France qui s’appellent aussi des GUL (https://aful.org/gul/liste) . D’ailleurs celui de Valence est le G3L et propose des activités publiques, ils ont un local à disposition et parmi les membres il y a beaucoup de professionnels de l’informatique et aussi des vendeurs et réparateurs d’informatique, ainsi qu’à ,Lyon où  l’ALDIL est une association très active. A paris, à la cité des sciences porte de la Vilette, chaque premier samedi du mois, l’association Parinux organise des événements de rencontre avec le public.

Projet

A cette occasion, nous voudrions organiser une manifestation sur la journée pour sensibiliser le public aux logiciels libres et faire connaître notre association.
Cette journée serait ouverte au public, aux associations, aux écoles, avec la vocation de faire connaître les systèmes d’exploitation GNU/Linux, son histoire et sa philosophie avec des activités, des interventions, des ateliers, de courts documentaires et des ressources.

Quelques idées pour le déroulement (Liste exhaustive)

=>Organisez un hackathon logiciel libre.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Hackathon
définition Wikipédia du mot hackaton :
Un hackathon est un événement où des développeurs se réunissent pour faire de la programmation informatique collaborative, sur plusieurs jours. Le terme est un mot-valise constitué de hack et marathon.
C’est à l’origine un rassemblement de développeurs organisés par équipe autour de porteurs de projet avec l’objectif de produire un prototype d’application en quelques heures. Sous forme de concours chronométré, l’équipe gagnante est généralement désignée par un jury à l’issue du temps imparti. La référence au Marathon se justifie par le travail sans interruption des développeurs pendant deux jours, généralement lors d’un week-end.

=> Jeux vidéo logiciels libres.

=> Documentaires sur l’histoire du logiciel libre.

=> L’installation d’une distribution libre sur son ordinateur (voir les distributions GNU/LINUX recommandées du FSF’S).

=> Initiation à l’environnement GNU/Linux, bases et rudiments de l’utilisation des commandes du shell (bash)

http://www.univ-orleans.fr/lifo/membres/Yannick.Parmentier/linux/support1.pdf)

=> Présentation des Jerry

https://www.rodinux.fr/2015/09/22/jerry-do-it/

Un atelier Jerry permet à tous de découvrir comment fonctionne un ordinateur de manière amusante. Les participants prennent conscience qu’un ordinateur n’est pas qu’une boite noire. On peut récupérer ces vielles pièces et redonner vie à un ordinateur destiné à la casse !

Car l’idée du Jerry est de lutter contre le gaspillage accéléré de tous ces composants informatiques qui sont une tragédie pour les pays qui récupère nos déchets ainsi que l’impact sur le réchauffement climatique quand ceux-ci sont brûlés à très haute température.

Puis la lutte contre l’obsolescence, car on arrive à obtenir un ordinateur de bureau assez performant pour faire de la bureautique et gérer quelques médias ou bien faire un serveur assez correct avec des pièces jetées.

=>Installation d’une Bibliobox ou Piratebox

http://www.bibliopedia.fr/wiki/Bibliobox : »Il s’agit d’un dispositif nomade permettant d’accéder à des ressources numériques ne nécessitant pas de connexion internet. La Bibliobox permet d’échanger des contenus librement. En outre, ce projet est soucieux de la confidentialité des utilisateurs. Aucune donnée n’est collectée si un utilisateur se connecte.La Bibliobox peut s’utiliser dans différents contextes notamment en bibliothèque. C’est l’occasion de mettre à disposition du public des œuvres du domaine public mais également des contenus sous Creative Commons ou encore sous licences ouvertes.La Bibliobox peut accueillir des œuvres créées ou réalisées -sous licences ouvertes – par les bibliothèques, tout comme elle a vocation à diffuser des documents à caractère professionnel pendant des journées d’étude et des stages. De manière plus interactive, elle peut également servir de lieu d’échange entre lecteurs et d’autres personnes fréquentant une bibliothèque, au cours d’opérations de médiations numériques. »

https://fr.wikipedia.org/wiki/PirateBox: « Une PirateBox est un dispositif électronique souvent composé d’un routeur et d’un dispositif de stockage d’information, créant un réseau sans fil qui permet aux utilisateurs qui y sont connectés d’échanger des fichiers anonymement et de manière locale1. Par définition, ce dispositif qui est souvent portable, est déconnecté d’internet.Les PirateBox sont à l’origine destinées à échanger librement des données libres du domaine public ou sous licence libre. Les logiciels utilisés pour la mise en place d’une PirateBox sont majoritairement open source, voire libres. »

=> Découverte d’un Raspberry Pi pour des enfants et de logiciels educatifs de programmation (intervention possible de Kids07 ?).

KidsCoding07 : https://kidscoding07.herokuapp.com/

http://www.framboise314.fr/tag/ecole/

Le Raspberry Pi est un nano-ordinateur monocarte à processeur ARM conçu par le créateur de jeux vidéo David Braben, dans le cadre de sa fondation Raspberry Pi2.

Cet ordinateur, qui a la taille d’une carte de crédit, est destiné à encourager l’apprentissage de la programmation informatique2 ; il permet l’exécution de plusieurs variantes du système d’exploitation libre GNU/Linux et des logiciels compatibles. Il est fourni nu (carte mère seule, sans boîtier, alimentation, clavier, souris ni écran) dans l’objectif de diminuer les coûts et de permettre l’utilisation de matériel de récupération.)

=> Atelier pour aborder comment créer une application et découverte de langues de programmation(RailsGirls ?).

http://railspremierspas.humancoders.com/

http://railsgirls.com/

RailsGirls : formation introductive au langage Ruby et au framework de développement Web Ruby.

Ruby on Rails est très utilisé car ce framework apporte un gain en productivité et agilité dans la conception d’applications web.

Il y a aussi beaucoup de startups web qui se sont construites sur Ruby on Rails comme : Scribd (plus de 70 millions de lecteurs chaque mois), Groupon ou encore Basecamp. Il est aussi utilisé dans de célèbres sociétés comme : Amazon, Apple, BBC, Cisco, CNET, IBM, NASA, Yahoo… !

Cette formation vous permettra d’acquérir les bases du développement web avec Ruby on Rails.

=> Organisez un hackathon logiciel libre.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Hackathon

définition Wikipédia du mot hackaton :

Un hackathon est un événement où des développeurs se réunissent pour faire de la programmation informatique collaborative, sur plusieurs jours. Le terme est un mot-valise constitué de hack et marathon.

C’est à l’origine un rassemblement de développeurs organisés par équipe autour de porteurs de projet avec l’objectif de produire un prototype d’application en quelques heures. Sous forme de concours chronométré, l’équipe gagnante est généralement désignée par un jury à l’issue du temps imparti. La référence au Marathon se justifie par le travail sans interruption des développeurs pendant deux jours, généralement lors d’un week-end.)

=> Guide d’Autodéfense de Courrier électronique

C’est une bonne ressource pour enseigner comment utiliser le chiffrage de courrier électronique logiciel libre.

https://emailselfdefense.fsf.org/fr/index.html

La surveillance de masse viole nos droits fondamentaux et fait planer un risque sur la liberté d’expression. Ce guide vous apprendra les bases d’une méthode d’autodéfense contre la surveillance :le chiffrement du courriel. Une fois que vous l’aurez assimilée, vous serez en mesure d’envoyer et de recevoir des courriels codés, et ainsi faire en sorte qu’un outil de surveillance ou un voleur qui les intercepterait ne puisse pas les lire. Tout ce dont vous avez besoin, c’est d’un ordinateur doté d’une connexion à Internet, d’un compte de courriel et d’environ une demi-heure.

Besoins

Pour cet événement, nous avons besoin d’une structure, l’idéal serait un centre multimédia, ou une bibliothèque.

Il nous faudrait :

=> une connexion internet (indipensable)

=> des tables et des chaises

=> un vidéo-projecteur                                     

=> des écrans (si possible)

—————————————————————————————–
Le propos de la communauté et de la culture du logiciel libre est un enjeu majeur pour l’évolution de notre société, surtout dans le domaine public.

Je vous rappelle que le gouvernement l’utilise, le préconise : http://www.gouvernement.fr/action/l-ouverture-des-donnees-publiques

https://www.april.org/themes/administrations-et-collectivites

Les chiffres ne mentent pas : le logiciel libre est partout

Depuis le début du siècle, le logiciel libre est à la source de toutes les révolutions technologiques, de l’avènement de l’infonuagique à l’Internet des objets, en passant par le Big Data et l’impression 3D. Il fut également un élément clé dans la réussite des grandes organisations du Web – Amazon, Google, Twitter, Ali Baba, Facebook, etc.

La participation en grand nombre de chefs de la direction, de responsables des technologies de l’information et de vice président(e)s au dernier sondage intitulé « The Future of Open Source » renforce mon positionnement et témoigne du fait que le logiciel libre répond aujourd’hui adéquatement à des besoins d’affaires. Autrefois ignoré, il est maintenant considéré comme un outil stratégique dans plus de 78 % des organisations.

Je vous propose d’analyser plus en détails les résultats du sondage afin de mieux comprendre l’état actuel de l’adoption du logiciel libre en entreprise :

Dans le cadre de projets TI, le logiciel libre est systématiquement prioritaire pour 66 % des répondants;

67 % des organisations avec plus de 5 000 employés contribuent à des projets de logiciels libres;

93 % des organisations ont augmenté leur implication dans des projets libres au cours des douze derniers mois;

64 % des organisations contribuent à des projets de logiciels libres, une augmentation de 14 % par rapport à l’année précédente. Également, 88 % planifient augmenter leur niveau de participation au cours des deux à trois prochaines années.

Selon le sondage, les raisons principales qui justifient cet engouement sont les suivantes :

50 % croient que le logiciel libre leur permet d’attirer les meilleures ressources techniques;

65 % croient que le logiciel libre génère un avantage compétitif;

58 % pensent que le logiciel libre est plus évolutif que ses alternatives propriétaires;

55 % pensent que le logiciel libre est plus sécuritaire que ses alternatives propriétaires et que cette tendance va s’accentuer au cours des deux ou trois prochaines années;

90 % pensent que le logiciel libre est un moteur d’innovation et qu’il permet d’accélérer les délais des déploiements;

78 % pensent que le logiciel libre leur permet d’améliorer leurs marges.

Pour conclure, je citerai Dries Buytaert, fondateur du gestionnaire de contenu libre Drupal utilisé par la STM, la Ville de Montréal, Guardian Life, Los Angeles, Pfizer, NBC, BBC, etc. :

« Les chiffres ne mentent pas. Cette année a une nouvelle fois était synonyme de succès pour le logiciel libre, que ce soit au niveau de l’adoption dans les grandes entreprises comme dans les PME. Le sondage confirme ce que nous savons depuis toujours – le logiciel libre est un moteur de l’innovation[…] »

source : http://www.directioninformatique.com/blogue/les-chiffres-ne-mentent-pas-le-logiciel-libre-est-partout/35320

 

Appel pour la création d’une association d’entraide GNU/Linux

Bonjour,

Nous nous étions lassé de continuer à entreprendre des soirées du Libre, car pas assez de personnes ne répondaient présent. Mais pourtant beaucoup de personnes me demande quand est-ce que cela va se reproduire. Mais nous avons encore de la motivation pour reprendre des rencontres afin de s’entraider, d’apprendre et d’échanger nos connaissances autour des logiciels libres et des systèmes d’exploitation GNU/Linux. L’envie de créer des ateliers à thèmes, des débats, des rencontres et des installparty nous préoccupe et pour cela nous voudrions créer une association qui nous permettrait d’être visibles et de trouver un lieu pour créer ces activités.

Nous sommes donc à la recherche d’un volontaire (ou plusieurs) pour monter cette association en bon et due forme. Nous acceptons toute bonne volonté.tapety_linux.1

N’hésitez pas à nous rejoindre sur la banquise, plus on est de pingouins et plus on s’éclatera !

Rodinux – Se libérer sur le net

Une autre possibilité très militante, grâce aux logiciels libres et contre l’appropriation des données qui circulent sur le net par des monstres économiques, est l’auto-hébergement. J’ai découvert Yunohost, une distribution qui permet de créer un serveur chez soi et d’héberger ses données, son réseau social, sa boîte aux lettres mail, ses forums et pourquoi pas son site !

Je l’ai testée sur un vieil ordinateur et je suis ravi d’y héberger mon nouveau site : Rodinux.Je trouve cette démarche très intéressante et elle permet de comprendre énormément de choses pour administrer un site et des données. Le fait de savoir que j’ai devant moi physiquement la machine qui est le serveur de mes données et de mon site me réjouit et je sais que j’en suis le propriétaire et le responsable. Je vous invite donc à visiter ce nouveau site et ne m’en voulez pas si il ne marche pas tout le temps, car comme il s’agit d’un serveur qui fonctionne chez moi, parfois il se peut que je soit déconnecté, vu que ma box se déconnecte parfois…

Librement

 

Tuxécole: Intérêt à l’école

D’abord, prenez le temps de jeter un œil sur cette page qui énonce clairement l’intérêt des écoles à utiliser des des logiciels libres  :

Tuxécole: Intérêt à l’école.

A l’heure où Windows va commercialiser son nouveau système d’exploitation, nous apprenons déjà que Windows XP sera obsolète et ne sera plus mise à jour par Windows, donc qu’il ne faudra plus continuer à l’utiliser. Je pense aux écoles primaires et collèges qui devront renouveler leurs parcs informatiques. Il me semble évident qu’ils ont  tout intérêt à s’équiper d’un système d’exploitation libre. La bonne nouvelle est cette récente version de Debian, sûrement une des plus stables (Squeeze), entièrement dédiée aux écoles dont voici le lien :

Primtux

Debian edu

Plusieurs autre distibutions pour les écoles existent en voici d’autres :

Scolbuntu

Ecolubuntu  basée sur xubuntu avec des versions clients et serveur.

Abulédu    un projet assez professionnel avec aussi des offres payantes

École numérique pour tous  basée su Ubuntu

Skolelinux distribution norvégienne basée sur la très stable Debian, mais que l’on peut françisée facilement voir ici : http://vitrine.schlossgul.org/doku.php

Enfin, pour connaître d’autres pistes, la logithèque des distributions pour l’éducation de Léa-Linux

Je serai ravi d’aider les écoles et les instituteurs à faire le pas pour équiper leur écoles de GNU/Linux, peut-être sont-ils prêts à comprendre l’intérêt qui en découle comme une évidence ? Peut-être que l’éducation nationale et le rectorat aussi devrait interroger et prendre en compte l’intérêt général qui va avec ce choix. J’espère arriver à en parler aux écoles proches et à trouver des volontaires pour me soutenir.

 

Bonjour tout le monde !

Bienvenue dans Réseau « Au fil du Doux » et dans Linux07

Nous lançons un appel à tous les utilisateurs de GNU/Linux dans notre région (sachant que nous sommes situés dans la vallée du doux, étant donné l’étendue de notre région) qui voudrait se joindre à nous pour organiser des rencontres informelles dans des lieux publics ou privés, ou bien organiser des « install party », ou organiser des rencontres pour faire découvrir l’intérêt et la philosophie du logiciel libre. Continuer la lecture